Dons d’ovules

Le don d’ovules redonne de l’espoir à de nombreuses femmes qui croyaient jusqu’à ce jour, ne jamais pouvoir avoir d’enfants. Beaucoup de ces femmes ont perdu soit leurs ovaires ou leur fonction ovarienne. Cela peut se produire quand les ovaires ne se développent pas correctement (dans le syndrome de Turner, par exemple), ou encore à la suite d’un cancer, d’une chirurgie, d’une chimiothérapie ou d’une radiothérapie. Cela peut aussi être à cause d’une ménopause précoce. Par ailleurs, de nombreuses femmes plus âgées souffrant d’infertilité peuvent avoir une meilleure chance de tomber enceinte en utilisant les ovules d’une donneuse plus jeune.

Une femme qui a recours au don d’ovules s’appelle une receveuse et la technique par laquelle les ovules sont donnés est par la fécondation in vitro (FIV). En fécondation in vitro, les ovules donnés sont fécondés en laboratoire par les spermatozoïdes du conjoint de la receveuse et un embryon est transféré dans l’utérus de la receveuse. Si tout se passe bien, une grossesse normale survient et la patiente aura la chance d’avoir un bébé!

Voici quelques réponses aux questions les plus posées qui vous aideront à mieux comprendre le don d’ovule et sa procédure :

Le don d’ovule est-il compensé?

Au Canada, il est illégal de payer quelqu’un pour ses ovules et pour une donneuse de vendre ses ovules. Il est toutefois permis pour une receveuse de compenser les dépenses d’une donneuse.

Le centre de fertilité de Montréal jumèle-il des donneuses avec des receveuses?

Nous ne jumelons pas de donneuses avec des receveuses. Si une femme désire donner ses ovules à une receveuse particulière, nous pouvons voir en consultation la donneuse et la receveuse. Lors de cette consultation initiale, les tests nécessaires pour chacune sera expliqué en détail. Nous allons ensuite expliquer le processus de traitement ainsi que les risques potentiels.

Combien de fois devrai-je aller au centre de fertilité?

Normalement, il y aura entre cinq et six visites au centre. La première visite consiste en une consultation avec le médecin, qui s’informera de vos antécédents médicaux personnels et familiaux et qui vous expliquera en détail les complications médicales et chirurgicales qui pourraient survenir. Veuillez être prête à discuter de vos antécédents familiaux, comme par exemple, cancer, maladies cardiaques, Alzheimers etc. Le médecin abordera aussi avec vous les aspects sociaux, éthiques et légaux du don d’ovules. Pendant cette visite, nous effectuerons également une échographie endovaginale afin d’évaluer vos ovaires ainsi qu’une analyse sanguine. Une consultation avec le psychologue devra aussi être prévue pour une évaluation. Enfin, nous organiserons une visite séparée pour discuter des résultats de vos analyses et de votre éligibilité comme donneuse. Il vous appartiendra ensuite de déterminer quand vous voudrez effectuer le don. Les autres visites auront lieu dans le cycle menstruel où vous aurez décidé d’effectuer le don.

Comment le don d’ovules s’effectue-t-il?

Habituellement, dans un cycle menstruel, un seul ovule parvient complètement à maturité. En théorie, il serait possible de donner cet ovule mature unique, mais nous préférons administrer des médicaments qui permettront à plusieurs ovules de parvenir à maturité. Nous effectuons des échographies afin de vérifier la maturation des ovules, ce qui nous permet d’obtenir une image des ovaires et des ovules sur un écran de télévision.

Quand les ovules sont parvenus à maturité, nous les prélevons à l’aide d’une aiguille guidée par échographie. Cette intervention est très courte et dure approximativement de 10 à 15 minutes. On insère une aiguille par voie vaginale sous guidage échographique, et chaque ovule est prélevé. Le prélèvement d’ovule se fait sous sédation et anesthésie locale.

Devrai-je subir une anesthésie générale pendant le prélèvement des ovules?

Non. Nous utilisons une sédation par voie intraveineuse (IV). Généralement, le prélèvement d’ovules cause seulement un léger inconfort, semblable à des crampes menstruelles. Cependant, il arrive occasionnellement que des donneuses ressentent un certain malaise pendant l’intervention et pendant la soirée suivant l’intervention. Il se peut aussi que vous présentiez des effets secondaires de courte durée, tels que des nausées, des vomissements, de la somnolence, des ballonnements, ainsi que de légers saignements vaginaux. Le prélèvement d’ovules se fait toujours le matin, et nous vous recommandons de rester à la maison sans travailler pour le reste de la journée. Il sera également nécessaire que quelqu’un vienne vous chercher après le prélèvement et vous ne devrez pas conduire pendant 24 heures.

Qu’arrivera-t-il à mes ovules après le don?

Vos ovules seront placés en incubateur dans un contenant avec les spermatozoïdes du conjoint de la receveuse. Nous vérifierons ce contenant le lendemain pour voir si les spermatozoïdes ont fécondé les ovules. S’il y a eu fécondation, nous laisserons les embryons se développer de 3 à 5 jours, puis nous transférerons le meilleur embryon dans l’utérus de la receveuse. S’il y a d’autres embryons de haute qualité, ils pourront éventuellement être congelés. Environ deux semaines plus tard, la receveuse fera un test de grossesse afin de déterminer si la procédure de FIV est un succès.  

Quels médicaments devrai-je prendre?

En général, on prescrit trois types de médicaments aux donneuses. Les premiers médicaments sont des gonadotropines (hormone de stimulation folliculaire, FSH). Ceci est un traitement quotidien d’injections sous-cutanées de 8-11 jours. Ces injections contiennent les mêmes hormones qui stimulent l’ovaire naturellement, mais elles sont plus concentrées, permettant ainsi à plus d’un ovule de devenir mature. Un monitoring échographique sera fait aux 3-4 jours afin de suivre la réponse des ovaires aux injections. Environ cinq jours après le début de la FSH nous allons ajouter un deuxième médicament injectable (un antagoniste de la GnRH, par exemple orgalutran ou cetrotide) afin d’empêcher l’ovulation. Trente-six heures avant le prélèvement d’ovules, les donneuses recevront un troisième médicament injectable. Cette injection est faite à un moment précis, afin que la maturation des ovules soit complétée, mais que l’ovulation ne se produise avant le prélèvement d’ovules.

Quels sont les effets secondaires possibles des médicaments?

Les injections de FSH stimulent la production de follicules et d’hormones dans les ovaires. Lors de ces injections, certaines femmes peuvent présenter des ballonnements abdominaux, de l’inconfort, une sensibilité aux seins ou des sécrétions vaginales accrues.  Pour la vaste majorité des femmes, si ces effets secondaires surviennent, ils sont habituellement de courte durée et cessent quelques jours après le prélèvement d’ovules. En général, ces effets secondaires peuvent être traités par du repos, boire une quantité suffisante de liquides et de simples médicaments contre la douleur comme le tylénol.

Quels sont les risques du don d’ovules?

Le don d’ovules est habituellement une procédure qui est très sécuritaire. Comme toute procédure chirurgicale, il y a toutefois des risques qui peuvent survenir. Les risques les plus fréquents après un prélèvement d’ovule sont les saignements ou les infections. Au centre de fertilité de Montréal, le risque d’un saignement significatif ou d’une infection reliée au prélèvement d’ovule est d’approximativement 1%

Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHSO) est une complication bien connue de la stimulation ovarienne. Cette condition survient quand beaucoup de follicules se développent dans l’ovaire ET quand une forme de HCG est ensuite utilisée afin d’induire la maturation des ovules juste avant le prélèvement d’ovules. Au centre de fertilité de Montréal, nous n’utilisons pas de façon routinière le HCG afin d’induire la maturation des ovules chez les donneuses, et ainsi le risque de SHSO approche zéro. Dans la vaste majorité des cas, les ovaires reviennent à la normale dans la semaine qui suit le prélèvement des ovules et les règles reviennent aussi à ce moment là.

Une complication très rare (moins de 1% des cas) de la stimulation ovarienne mais potentiellement sérieuse est la torsion ovarienne. La torsion ovarienne survient quand l’ovaire fait une rotation (tourne sur elle-même) sur son pédicule vasculaire. Cela cause une douleur immédiate et si cela ne se résout pas de soit même, cela peut nécessiter une chirurgie ou d’avoir à enlever l’ovaire. Le risque de torsion ovarienne est présent tant que les ovaires sont plus grandes et c’est pour cette raison que nous recommandons aux donneuses de ne pas faire de sports ou d’activités physiques excessives pour les deux premières semaines qui suivent la collecte d’ovules.

Finalement, l’augmentation des taux d’estrogène reliés à la stimulation ovarienne peut augmenter le risque de caillots sanguins. Cela peut causer un caillot dans la jambe (thrombophlébite profonde, DVT), ou pire, un caillot sanguin dans les poumons (embolie pulmonaire), dans les vaisseaux du cœur (crise cardiaque) ou du cerveau (accident cérébro-vasculaire). Ces types de complications sont extrêmement rares (moins de 1 cas sur 10,000) mais peuvent être fatales.

Combien de temps devrai-je m’absenter du travail ou de l’école après le prélèvement des ovules?

Nous recommandons le repos à la maison pendant les 24 heures suivant le prélèvement des ovules.

Combien de temps faudra-t-il pour que mon corps revienne à la normale après le prélèvement des ovules?

Vous pouvez vous attendre à ce que vos règles débutent dans les 5 à 10 jours après le prélèvement des ovules. Votre corps sera revenu à la normale après le prochain cycle menstruel.

Quels seront les effets du don d’ovules sur mon mode de vie?

Une fois que vous aurez commencé à prendre les médicaments pour la fertilité, vous devrez vous assurer d’avoir des relations sexuelles protégées pendant le mois du prélèvement des ovules et le mois suivant. Du début jusqu’à la fin, on compte habituellement de cinq à six consultations médicales; la majorité de ces visites ont lieu dans les deux semaines précédant le prélèvement des ovules. Les prélèvements d’ovules ont toujours lieu le matin et toutes échographies peuvent être prévues le matin en tenant compte de votre emploi du temps.

Ma fertilité risque-t-elle d’augmenter ou de diminuer à la suite du don d’ovules?

Vous serez plus fertile le mois suivant le don d’ovules. Par la suite, votre fertilité reviendra à la normale.

Le don d’ovules aura-t-il des effets à long terme sur ma fertilité?

Le don d’ovules ne semble pas avoir d’effets à long terme sur la fertilité. Les ovules prélevés sont des ovules qui étaient destinés soit à ovuler, soit à périr dans le mois de votre prélèvement d’ovules. Donc, à moins de complications, par exemple, une torsion ovarienne, vous devriez avoir exactement le même nombre d’ovules dans l’ovaire, deux mois après votre prélèvement, que vous auriez eu même si vous n’aviez jamais fait de don.

Quel âge dois-je avoir pour faire un don d’ovules?

Les donneuses doivent être âgées entre 20 et 34 ans.