Fécondation in vitro (FIV)

Introduction

La fécondation in vitro (FIV) avec ou sans injection de sperme intracytoplasmique (ICSI) est la technique de fertilité la plus sophistiquée. Elle est utilisée depuis plus de 35 ans et s’est beaucoup simplifiée. Son taux de succès est très élevé. La FIV est offerte aux patientes dont les trompes de Fallope sont endommagées, aux couples aux prises avec l’infertilité masculine, aux patientes avec âge maternel avancé, diminution de la réserve ovarienne ou pour qui d’autres formes de traitement ont échoué.

Avant de décider de procéder à la FIV, vous rencontrerez votre médecin et votre infirmière qui vous expliqueront en détail toutes les étapes du traitement.

Si vous avez des questions pendant votre traitement, n’hésitez pas à communiquer avec nous immédiatement. Notre rôle est de faire en sorte que votre traitement soit dépourvu de stress et qu’il soit couronné de succès. Le traitement relié à la FIV consiste en une stimulation ovarienne, un prélèvement d’ovules, un transfert d’embryons et un soutien hormonal à la suite du transfert d’embryon.

La stimulation ovarienne

Dans les traitements de FIV, la stimulation ovarienne se fait grâce à des injections de gonadotrophines, ie hormone folliculo-stimulante (FSH) et luteinizante (LH). Les gonadotrophines stimulent et supportent le développement folliculaire dans l’ovaire. La dose de gonadotrophines utilisée dépend de votre âge, de votre poids et de votre réserve ovarienne. En règle générale, vous vous ferez des injections de gonadotropines pendant environ 10 jours avant d’être prête pour votre collecte d’ovules. Les premiers jours de traitement avec les gonadotrophines sont habituellement sans symptômes. Toutefois, après environ sept jours de traitement, certaines patientes ressentent une sensibilité au bas-ventre et des ballonnements.

Pendant la période de stimulation ovarienne, vous serez suivie de près avec des échographies. Lors de chaque échographie, nous vérifierons le nombre et la taille des follicules. Nous pourrons aussi ajuster votre dose de médicaments pour ne pas hyper-stimuler ou sous-stimuler vos ovaires et prévenir l’ovulation.

Quand vous aurez suffisamment de follicules de plus de 17-18 mm de diamètre, nous fixerons la date de votre prélèvement d’ovules. Ce soir-là, vous recevrez une injection afin de compléter la maturation des ovules. Votre prélèvement d’ovules aura lieu exactement trente-six heures après cette injection.

Le prélèvement des ovules

Cette procédure  peut causer de l’inconfort. La veille de l’intervention, nous vous prescrirons un comprimé d’ativan, un médicament contre l’anxiété. Ce comprimé vous aidera à avoir une bonne nuit de sommeil et à être détendue pendant l’intervention. Vous devrez être à jeune (ni boire, ni manger) depuis minuit la veille et arriver au centre une heure avant l’intervention;. Au moment de votre arrivée, nous vous amènerons dans votre chambre préopératoire; une infirmière prendra vos signes vitaux et mettra en place un cathéter intraveineux.

Nous encourageons votre conjoint à rester auprès de vous pendant l’intervention. Vous pouvez amener votre CD ou votre cassette de musique préférée. Le médecin prélève les ovules en effectuant une ponction par voie vaginale sous guidage échographique. A fur et à mesure que les follicules sont ponctionnés, le liquide est vidé et examiné sous le microscope. Vous pourrez observer sur un écran comment le médecin aspire vos follicules.

Suite au prélèvement d’ovules, nous vous garderons sous surveillance dans notre salle de réveil pendant 1 à 2 heures, puis vous pourrez rentrer chez vous. Vous saurez le nombre total d’ovules obtenus avant votre départ. Vous recevrez aussi votre première dose de progésterone avant de quitter. Une fois à la maison, détendez-vous et couchez-vous de bonne heure. Il n’est pas rare que des patientes ressentent un certain inconfort abdominal de même qu’une sensibilité vaginale et des saignements vaginaux dans la soirée suivant l’intervention.

Fécondation et transfert des embryons

Lors d’une FIV classique, les spermatozoïdes sont préparés et mis en contact avec vos ovules plusieurs heures après le prélèvement. Par la suite, les spermatozoïdes et les ovules sont laissés dans un incubateur toute la nuit afin que la fécondation se produise. Nous vous appellerons le lendemain du prélèvement pour vous dire combien d’ovules ont été fécondés. Nous vous appellerons aussi la journée suivante pour organiser le jour de votre transfert. Le  transfert d’embryons aura lieu 2,3 ou 5 jours après votre prélèvement d’ovules. La décision dépendra du nombre et de la qualité des embryons obtenus. En général, s’il y a plusieurs embryons de très haute qualité nous effectuerons probablement le transfert le cinquième jour. Sinon, avec un nombre limité d’embryons de haute qualité, nous pourrions les transférer 2 à 3 jours après votre collecte.

Le transfert des embryons dans l’utérus est réalisé au moyen d’un tube de plastique trés souple (cathéter) et le  transfert se fait sous guidage échographique. L’intervention dure seulement quelques minutes et n’entraîne habituellement aucune douleur.

Après le transfert d’embryon

Nous vous recommanderons de limiter vos activités dans les 24-48 heures suivant le transfert embryonnaire. Vous pourrez augmenter graduellement l’intensité de vos activités au cours des jours suivants. Bien des femmes retournent au travail après quelques jours si leur emploi n’est pas stressant tandis que d’autres préfèrent se reposer.

Vous reviendrez au centre de fertilité de Montréal deux semaines après le prélèvement de vos ovules pour subir un test de grossesse sanguin. Si le résultat est positif, nous vous demanderons de continuer de prendre vos suppléments de progestérone et une deuxièeme prise de sang sera organisée 48-72 heures plus tard. Nous effectuerons une échographie environ quatre semaines après le prélèvement d’ovules et pourrons la répéter deux à trois fois au cours du premier trimestre de votre grossesse. Par la suite, vous retournerez chez votre médecin référant  pour le reste de votre suivi de grossesse.

L’injection intracytoplasmique de sperme (ICSI)

Avec cette technique, un embryologue injecte, à l’aide d’une aiguille en verre spécialement conçue à cet effet, un seul spermatozoïde dans chaque ovule mature disponible. L’ICSI rend la fécondation possible même pour les patients dont l’éjaculat ou le testicule présentent très peu de spermatozoïdes. La probabilité d’obtenir une grossesse est comparable à celle de la FIV.

La culture des blastocystes

Quand on réussit à obtenir de nombreux embryons de bonne qualité, on peut offrir aux patients de garder les embryons en culture longue jusqu’au cinquième jour. A ce moment là, seuls les embryons les plus forts seront parvenus au stade de blastocyste. Un blastocyste est un embryon qui ressemble à une balle creuse et transparente et contient plus de 60 cellules. Les patientes chez lesquelles on effectue le transfert de blastocyste ont d’excellentes chances de devenir enceintes.

L’éclosion assistée

L’éclosion assistée est un processus par lequel la paroi externe de l’embryon, également appelée zona pellucida, est fragilisée à l’aide d’un rayon laser. Ceci favorise l’éclosion de l’embryon et peut être pratiquée dans des cas spécifiques.

La cryopréservation d’embryons et le transfert d’embryons décongelés

Les embryons peuvent être congelés à tout moment (ie immédiatement après la fertilization, 2-3 jours suivant la collecte d’ovules, ou au stade de blastocyste). Généralement, nous préférons congeler des embryons de haute qualité au stade de blastocyste. Nous utilisons la technique de vitrification pour congeler les embryons.

Les jours de la congélation et ceux de la décongélation sont cruciaux à la viabilité des embryons. Par contre, la qualité des embryons congelés n’est généralement pas affectée par la durée de temps de congélation.

 La vaste majorité des embryons survivent au processus de congélation-décongélation. Le transfert d’embryons décongelés (FET) est un traitement relativement simple. La patiente prend des suppléments d’œstrogènes pendant 12 à 14 jours, puis on rajoute des suppléments de progestérone. L’épaisseur de l ‘endomètre est suivie de près et quand l’endomètre est prêt, le transfert est effectué.