Congélation d’ovules pour des raisons sociales


La congélation d’ovules pour des raisons sociales réfère à la congélation des ovules dans le but de parer à la diminution de la fertilité reliée à l’âge.

Au Canada, l’âge moyen auquel les femmes ont leur premier enfant est à la hausse et plus de la moitié des naissances surviennent maintenant chez les femmes de plus de 30 ans. Le fait de repousser l’âge auquel on devient parent a amené comme conséquence d’avoir une probabilité augmentée d’ovules restants faibles en quantité et qualité ce qui pourrait prévenir une grossesse spontanée au moment où cette grossesse est désirée.

En conséquence, de nombreuses femmes consultent les cliniques de fertilité afin de mieux comprendre si la congélation d’ovules est une bonne option qui leur permettrait d’améliorer leur fertilité future.

Comment se fait la congélation des ovules pour des raisons sociales?

Suite à une consultation initiale, des prises de sang appropriées avec une échographie diagnostique et la décision d’aller de l’avant, la congélation des ovules implique une stimulation ovarienne, un prélèvement d’ovules et une vitrification des ovules matures.

La stimulation ovarienne se fait avec des injections quotidiennes d’hormone folliculostimulante (FSH). Typiquement, les injections de FSH injections se prennent pour environ 10 jours avant d’être prête pour le prélèvement d’ovules. Les premiers jours de stimulation sont habituellement peu symptomatiques, toutefois après environ une semaine, il est possible de ressentir un inconfort abdominal ou des ballonnements. Pendant cette période, vous serez suivie de près avec des échographies et nous documenterons la taille ainsi que le nombre de follicules. Il est possible que nous fassions des ajustements à votre médicaments afin d’optimiser votre stimulation.  Une fois que suffisamment de follicules auront atteint une certaine taille, le prélèvement d’ovules sera planifié. Environ 36 heures avant le prélèvement d’ovules, une autre injection sera prise afin de promouvoir la maturation des ovules. Cette injection est essentielle au succès du prélèvement d’ovules. Ce dernier implique une sonde endovaginale et une guide pour aiguille. En utilisant une technique stérile, l’aiguille sera placée via la paroi du vagin directement dans chaque ovaire. Au fur et à mesure que chaque follicule est percé, son liquide est aspiré et envoyé au laboratoire pour être examiné sous microscope par un embryologue afin d’identifier chaque ovule.

La veille de la procédure, nous vous prescrirons de l’ativan afin de vous aider à vous reposer et à vous sentir relaxée le matin de la procédure. Vous devrez être à jeune (ni boire ni manger) le jour de la procédure et arriver au centre de fertilité de Montréal 45 minutes avant le prélèvement d’ovules.  Au moment de votre arrivée, une infirmière prendra vos signes vitaux et mettra en place un cathéter  intraveineux. Le prélèvement d’ovules peut causer de l’inconfort mais dure seulement 10-15 minutes. Dans la salle de procédure, vous recevrez une combinaison de fentanyl et de versed  par intraveineuse afin de minimiser l’inconfort.

Vous pouvez amener votre CD préféré avec vous. Vous pourrez observer sur un écran comment le médecin aspire vos ovules.

Suite au prélèvement d’ovules, nous vous garderons sous surveillance dans notre salle de réveil pendant 1-2 heures, puis vous pourrez rentrer chez vous. Vous aurez le nombre total d’ovules obtenus avant votre départ et le lendemain vous saurez le nombre total d’ovules matures qui auront été congelés pour vous.

Ne prévoyez pas d’autres activités le jour de votre collecte et assurez-vous d’avoir quelqu’un  qui pourra vous conduire à la maison après votre procédure. Une fois à la maison, détendez-vous et couches vous de bonne heure. Il n’est pas rare de ressentir un certain inconfort abdominal et d’avoir des saignements vaginaux légers suivant l’intervention.

Quels sont les coûts?

Les frais de médicaments sont couverts en majorité mais non en totalité, soit par les compagnies d’assurance privées, soit par la RAMQ du moment que vous avez une carte de RAMQ valide et un formulaire de médicaments d’exception signé.

Le coût est de  $5,000 pour le monitoring échographique, le prélèvement d’ovules et la vitrification (congélation) de vos ovules matures. Ce montant inclus aussi les frais d’entreposage des ovules pour la première année.

Par la suite, des frais annuels d’entreposage (présentement $300) s’appliquent jusqu’à ce que vous reveniez les utiliser ou que vous nous avisiez que vous ne voulez plus de vos ovules.

Si/quand vous revenez pour utiliser vos ovules congelés, des frais de $4,300 s’appliqueront pour la fécondation in vitro (FIV). Cela inclut décongeler les ovules, les fertiliser avec l’ICSI, les incuber au laboratoire et ensuite faire un transfert d’embryons.

S’il reste des embryons surnuméraires de bonne qualité, ceux-ci pourront être congelés pour utilisation future. Nos frais actuels sont de $1,000 pour la congélation des embryons et de $1,500 pour un cycle de transfert d’embryons congelés.

Quels sont les taux de succès?

Le but de congeler les ovules est de “figer” le taux de succès auquel on s’attendrait si une fécondation in vitro avait lieu au même âge.

Même si les premières naissances suite à la congélation d’ovules remontent à plus de 30 ans, la congélation des ovules pour raisons sociales est relativement récente et les données sont préliminaires.

La meilleure information disponible suggère que:

  • Le taux de survie des ovules au processus de congélation décongélation est entre 80-90%
  • Le taux de fertilisation des ovules congelés décongelés est entre 70-80%
  • Les embryons provenant d’ovules congelés décongelés ont possiblement une probabilité légèrement diminuée de donner des blastocystes de haute qualité versus des ovules frais.
  • Le taux de grossesse clinique et de naissance vivante semblent semblables au taux de grossesse clinique et naissances vivantes provenant d’ovules frais.

Il n’y a aucun doute que l’âge auquel une femme congèle ses ovules ainsi que le nombre d’ovules qu’elle réussit à congeler ont un impact sur la probabilité de ces ovules à amener  une optimisation de sa fertilité future.

Bien que nous n’avons pas encore des statistiques nationales robustes sur la congélation d’ovules pour des raisons sociales, le taux cumulatif de naissances vivantes au Canada par batch d’ovules frais prélevés, fertilisés et ensuite utilisés incluant tous les embryons (frais et congelés) de 2013-2014 est comme indiqué: les taux de succès de congélation d’ovules pour des raisons sociales devraient probablement approximer ces pourcentages.

Nombre d’ovules matures prélevés

Age of la personne dont les ovules proviennent

Moins de 30

30 - 34

35 - 37

38 - 40

41 - 42

<5 ovules

20.3%

21.3%

17.0%

11.7%

5.9%

5 - 9 ovules

35.6%

38.3%

31.4%

23.8%

13.4%

10 - 14 ovules

46.8%

45.3%

41.9%

31.8%

21.8%

15 - 19 ovules

46.8%

51.1%

45.5%

33.2%

30.3%

Total

38.5%

38.3%

30.9%

21.8%

12.5%

 

Quels sont les risques?

Les risques de stimulation ovarienne et de prélèvement d’ovules sont faibles. La stimulation ovarienne peut amener un ballonnement et inconfort abdominal, particulièrement dans les jours qui suivent  le prélèvement d’ovules. Il y a un risque d’hyperstimulation ovarienne (OHSS) mais ce risqué est de <1% avec les médicaments que nous utilisons pour déclencher l’ovulation, et même si cela survient, cela est le plus souvent léger.

Le prélèvement d’ovule en soit peut causer des saignements ou infection. Toutefois, encore une fois dans notre expérience, ces risques sont faibles (<1%) et peuvent habituellement être corrigés rapidement.

Il est important de savoir que tous les follicules ne donnent pas un ovule et que ce n’est pas tous les ovules qui vont être matures et congelables. Il y a la possibilité (<5%) qu’aucun ovule mature ne soit obtenu lors du prélèvement d’ovules.

D’autres risques incluent:

  • La possibilité que les ovules congelés ne survivent pas à la décongélation
  • La possibilité que les ovules congelés ne fécondent pas
  • La possibilité que les ovules fécondés ne développent pas en embryons viables
  • La possibilité que les embryons transférés ne résultent pas en grossesse
  • La possibilité qu’une grossesse finesse en fausse couche
  • Les risques maternels de grossesse à un âge avancé tel que le diabète de grossesse, la haute pression, des complications cardiovasculaires, risques de césarienne, etc.
  • Les risques foetaux de grossesse incluant les malformations, les anomalies chromosomiques, retard de croissance, etc.

Finalement, il est important de considérer la possibilité que même après avoir prélevé et congelé les ovules, il est possible que ces ovules ne soient jamais utilisés.

Quel est l’âge idéal pour congeler ses ovules?

La probabilité la plus élevée de naissance vivante dans les programmes de congélation d’ovules, se situe quand les ovules ont été congelés avant l’âge de 36 ans. La fertilité naturelle commence à diminuer dans la trentaine et cette diminution s’accélère après l’âge de 35 ans.

Toutefois, le meilleur ratio avantage prix semble survenir quand la congélation d’ovules a lieu entre 35 et 37 ans. Cela n’est pas surprenant car les femmes ont des taux de fertilité stables au début de la trentaine. L’avantage marginal de congeler ses ovules devient magnifié seulement quand les taux de succès suivant l’âge de congélation sont très différents du taux de succès qu’un cycle frais de FIV futur amènerait. Par exemple, les taux de succès avec des ovules congelés à l’âge de 25 ans versus des ovules frais à l’âge de 33 ans (8 ans plus tard) seraient très semblables. Par contre, les taux de succès avec des ovules congelés à l’âge 36 ans seraient significativement supérieurs que les taux de succès avec des ovules frais 8 ans plus tard à 44 ans (ou la seule option viable pourrait être un don d’ovules).

Contactez-nous

Contact Us - French